Une vie en quête de sens

Mon parcours se caractérise par une quête de sens viscéralement ancrée depuis mon plus jeune âge. Ce moteur m’a amené à vivre un chemin de vie semée d’embuches et de virages parfois à 180°C, de souffrances, de maladies, afin de trouver ma voie et ma juste place dans ce monde.

A 12 ans, j’étais passionnée par l’histoire de vie de mes parents et m’affairais sans répit à trouver des solutions pour améliorer leur communication et tenter en vain de sauver leur relation. Cette passion pour l’humain m’a amené à prendre des rôles qui n’étaient pas adaptés pour mon âge, à me laisser guider par les influences extérieures et des conditionnements intérieurs et à me perdre. Je me suis perdu « joyeusement » jusqu’à un état de crise existentielle qui m’a emmené à la dépression, au bore-out dans mon travail, à l’âge de 23 ans. Cet état a été provoqué par un grand mal-être au travail où le stress, la pression des objectifs inatteignables (zéro erreur !), des managers parfois agressifs verbalement car eux-même malmenés et sans moyen, des conditions de travail déshumanisées. Le pic de non retour s’est fait lors d’une agression verbale que j’ai vécu comme un choc et qui m’a mis en arrêt. Cet arrêt n’a jamais pu être reconnu par les autorités de la santé au travail levant en moi un sentiment d’injustice immense et une douleur à l’épaule droite au même moment. Je n’ai pas obtenu réparation ni dédommagement officiellement reconnu. Après le combat (Justice), j’ai fini par lâcher prise et à accepter les conditions négociées pour mon départ. Deux ans plus tard, on m’a découvert une tumeur cervicale qu’il a fallu opérer d’urgence sous peine de devenir tétraplégique… Nouveau choc, mais cette fois j’avais les ressources pour transformer cet évènement en épreuve initiatique. Le corps avait parlé, la colère ravalée et la culpabilité de ne pas arrivé à me faire comprendre a somatisée…

Heureusement, la sophrologie que j’avais débuté en reconversion 1 ans auparavant m’a aidé à survivre. Elle m’a ouvert la voie de la conscience de soi. J’ai ainsi appris à comprendre mon mode de fonctionnement, à découvrir que le corps possède sa propre intelligence, à apprivoiser mes émotions en les laissant m’apprendre mes besoins profonds. En résumé, à apprendre qui je suis et à accepter de vivre ma vie en mettant progressivement à jour et en lumière tout mon potentiel.

Je guide aujourd’hui les individus vers la découverte de leurs ressources et capacités ordinaires et « extra-ordinaires » afin qu’ils gagnent en vitalité, en agilité, en confiance, en responsabilité et en autonomie. J’utilise la psychologie positive, la sophrologie, la PNL et des outils énergétiques de libération des mémoires émotionnelles (pouvoir du verbe, Tipi, EFT) afin de rendre la personne pleinement actrice et créatrice de sa vie dans le présent avec sens et joie.

Mes Références :

 

– Diplomée de l’ISRA (Institut de Sophrologie Rhône Alpes) 

– Titre RNCP – Fédération des Ecoles Professionnelles de Sophrologie 

–  Formation de formatrice – CCI Formation Lyon 

– Impulsée par Calad’Impulsion – Coopérative d’Activité et d’Emploi sur Villefranche 

– Formation Reiki 1er degré – système Usui de Reiki – Corps et Conscience